dimanche 23 août 2009

Mon témoignage

Bonjour à tous !!

Ça fait un peu plus d'un an que ce blog est né, né de l'envie que j'avais de vous partager ma passion pour Jésus et pour vous montrer que oui, il existe vraiment et que oui, il peut changer vos vies comme il a changé la mienne.

Je vais créer une rubrique que j'aurais dû créer il y a longtemps: une rubrique témoignages, qui rassemble les témoignages de personnes qui ont rencontré Jésus et qui racontent de quelle façon il est entré dans leur vie et ce qu'il a fait pour elles.

Alors, pour commencer, voilà mon témoignage à moi.

Je suis étudiante en école d'ingénieurs, j'ai 24 ans.

Je suis née dans une famille "chrétienne". Chrétienne entre guillemets car en fait bien que mes parents soient croyants l'ambiance à la maison n'avait absolument rien d'enviable. Les disputes quotidiennes, souvent cruelles, longues et violentes, la violence physique et verbale de mon père envers moi, mes disputes avec ma sœur, et tout ça qui évidemment s'est aggravé quand je suis entrée dans l'adolescence.

Je fréquentais des jeunes qui buvaient, se droguaient, je haïssais mon père de toutes mes forces et devenais de plus en plus amère extérieurement, et vide intérieurement. Je connaissais Dieu de ce que j'avais un peu écouté à l'église et aux cours de religion, mais j'étais bien trop occupée avec cette colère qui me rongeait littéralement, chaque jour un peu plus, pour m'intéresser à lui.

Un jour,en passant mon Brevet d'Aptitudes aux Fonctions d'Animateur (BAFA), j'ai dû faire un stage dans un centre de vacances pour enfants. Je me suis souvenue que ma mère nous avait inscrites, moi et ma sœur, dans des camps chrétiens étant petites.
Alors j'ai envoyé ma candidature. Il fallait que quelqu'un écrive une lettre de recommandation, j'ai demandé à ma mère et je me souviens très bien de ce qu'elle m'a répondu. "Demande à ta grand-mère. Moi j'ai trop honte de ton comportement pour te recommander à ce centre de vacances."

J'ai été reçue finalement. J'avais 17 ans.

C'était un centre où des enfants montaient un spectacle musical qu'ils présentaient à la fin, au bout de 3 semaines. Là-bas on m'a vite fait comprendre que mon langage vulgaire et mon comportement en général devaient changer rapidement ...J'ai essayé de faire ce que je pouvais. Et puis un jour, j'ai assisté à une répétition de la chorale. Voir tous ces enfants chanter l'amour de ce Jésus dont j'avais tellement entendu parler mais que je ne connaissais quasiment pas. Ce Jésus qui t'aime malgré tous tes vices, qui t'aime et qui peut te pardonner quel que soit ton passé et ton état actuel. J'ai senti quelque chose en moi qui était profondément touché, j'ai pleuré. Et en rentrant chez moi après le camp, mes parents m'ont dit qu'ils reconnaissaient que je n'étais plus la même personne: quelque chose avait changé et ils le sentaient, ils le voyaient.

Quelques années plus tard, je suis venue en région parisienne faire mes études. Je sortais à l'époque avec un jeune homme et allais à l'église bien que ce n'était pas du tout l'essentiel de ma vie.
Mon copain n'était pas croyant et ne voulait pas entendre parler de Dieu.

Et puis un jour, Dieu m'a demandé de faire un choix: c'était à l'église, le pasteur a parlé de quitter ce qui empêche Dieu d'entrer complètement dans ta vie. Je savais que c'était pour moi, que c'était une parole du Seigneur qui disait: "choisis, c'est moi ou c'est ta vie avec ce jeune homme". Ça a pris 6 mois pour que j'aie le courage de le quitter. Et puis un samedi matin, je l'ai fait.

Et le Seigneur a commencé jour après jour à me consoler, à investir mon cœur, à briser les liens de mon passé. J'étais allée, étant plus jeune, voir un acupuncteur, et un médecin qui utilisait des pendules pour guérir, j'avais fait du spiritisme au lycée, des pratiques interdites par la Bible, et Dieu de tout ça m'a progressivement libérée. Je prenais un traitement anti épileptique que grâce à lui j'ai pu enfin arrêter. Dieu me donne le succès dans mes études, il m'accompagne à chaque seconde de ma vie.

Et surtout j'ai la paix. Cette paix dont j'ignorais l'existence et qui m'a tellement manqué toutes ces années, dans mon enfance, dans mon adolescence. La paix de pardonner, la paix de se sentir aimée, aimée, aimée par Jésus.

Il a permis que je rencontre une personne merveilleuse, quelqu'un qu'il avait préparé pour moi et qui aime Dieu de tout son coeur. On est mariés depuis un peu plus d'un an.


J'étais mauvaise, amère, rongée par le ressentiment et la dépression.


Il a fait de moi quelqu'un d'épanoui, de calme et d'heureux. Je suis loin d'être parfaite, mais maintenant je sais sur qui je peux compter pour me soutenir, me consoler et me bénir.






Photos Libres

Aucun commentaire: