jeudi 30 avril 2009

Et dire, et dire

Dire que je ne croyais être
Capable que de saigner
Que les nuits et les rêves
Avaient un goût de brisé

Dire que j'ai tant désiré
Ce mal qui me hante
En dehors vivante
Au dedans desséchée

Et dire qu'Il a déployé
Ses grandes ailes blanches
Dire qu'Il a pû tuer
Angoisses, doutes, souffrance

Dire qu'Il n'est plus jamais parti
Dire qu'en Lui, j'ai la Vie

Choisir de saisir Sa main
Et renaître
Et renaître
Enfin



Cher Michel...

J'ai reçu ce commentaire la semaine dernière...

"Bonsoir Poule d'Eau, Je découvre ton blog ce soir. il est sympa. Dans le paragraphe "le mariage", je trouve l'introduction tendancieuse lorsque tu écris "le mariage, quand il est voulu par Dieu". Mes parents ont divorcé et ma mère a avancé l'hypothèse que son mariage n'était pas voulu par Dieu. Un peu facile ! Alors maintenant par le divorce, la volonté de Dieu allait donc être rétablie ! Et qu'en est-il des enfants nés d'un mariage non voulu par Dieu ? Mais voilà, chère étudiante, la réaction d'un homme un peu plus âgé qui par-dessus tout te félicite pour ton blog ! Michel".

Cher Michel.
Ton message m'a vraiment touché, tu sais !! En écrivant "le mariage, quand il est voulu par Dieu", mon but était d'attirer l'attention des lecteurs sur le fait qu'il faut, et il faut vraiment, demander l'avis de Dieu lorsqu'un projet de mariage commence à poindre. Car Dieu, tu sais, veut nous bénir par le mariage. Il veut nous offrir la présence d'une personne qui nous portera dans nos détresses, et vivra les joies de notre vie. Une personne qu'Il a choisie pour nous, et seulement celle qu'Il a choisie.

Tu sais, je suis moi aussi une enfant de parents divorcés. Mes parents sont chrétiens tous les 2.Leur mariage était-il la volonté de Dieu? Hélas je n'en ai pas la réponse.

Mais ce que je sais, Michel, c'est que MOI, et TOI, et tous les enfants de divorcés, tous sans exception, nous sommes désirés par Dieu. Quelle que soit la situation familiale de tes parents, Dieu t'a voulu depuis le commencement. Tu étais dans ses plans.

Tu es tenté de penser que le divorce de tes parents te qualifie d'illégitime? Dieu te répond que pour Lui, tu es légitime. Et Il t'aime tellement.

Tout comme le roi David qui est né d'une relation adultère. Et Dieu l'a élevé, béni, tellement de fois pardonné et soutenu.

Ce n'est pas que je crois que Dieu ressent le même amour pour toi. C'est que j'en suis sure.

Lis cette lettre: c'est des passages de la Bible qui reflètent tout l'amour de Dieu pour ses enfants.

Que Dieu te bénisse.

Poule d'eau








mardi 21 avril 2009

L'Éternel combattra pour vous...



L'Éternel combattra pour vous; et vous, gardez le silence.



14.13

Moïse répondit au peuple: Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l'Éternel va vous accorder en ce jour; car les Égyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais.

14.14

L'Éternel combattra pour vous; et vous, gardez le silence.

La Bible, Exode 14 versets 13 & 14.


Dieu vient de délivrer son peuple, les Israélites, des Égyptiens qui les maintenaient de force en situation d'esclavage depuis plusieurs siècles. Sortis d'Égypte, ils sont poursuivis par le Pharaon dont le cœur s'est durci et qui regrette d'avoir laissé partir les hébreux.


Et ce peuple sans défense se retrouve face à une armée de chars de guerre en plein désert.

Si on cherchait les solutions possibles pour ces hébreux , quelle réponse pouvons-nous espérer? Il n'y a aucune issue pour eux.

Et pourtant. Quelqu'un a combattu à leur place. Quelqu'un les a protégés, consolés, entourés. Quelqu'un a tracé avec sa main un passage au milieu de la Mer Rouge pour eux. Quelqu'un les a délivrés de leurs ennemis.

Peut-être as-tu dans ta vie des mers qui se dressent devant toi: épreuves, tristesses, maladies, deuil, difficultés familiales, etc. Il y a quelqu'un qui veut combattre à ta place. Quelqu'un qui veut te tracer un passage pour que tu traverses à sec. Quelqu'un qui refuse que tu te noies. C'est le Dieu d'Israel.

Si tu le désires, tu peux faire cette prière dans ton coeur.

"Seigneur,je remets entre tes mains toutes les mers sans fin devant lesquelles je me trouve. Tu les connais. Je crois que tu peux me porter sur ton sein, combattre pour moi et me délivrer.
Je crois que tu changeras la tristesse en joie, la misère en abondance, que tu gagneras les combats de ma vie les plus désespérés. Mon cœur s'attend à toi. Afin que comme les hébreux je puisse dire: "L'Éternel est ma force et le sujet de mes louanges". Amen."







mardi 14 avril 2009

La senteur de la pluie

Une amie m' envoyé cette histoire. Un petit enfant qui t'explique ce qu'est l'amour de Dieu.

La Senteur de la Pluie - The Smell of Rain

À la fin de cette histoire, vous aurez 2 options, vous allez deviner celle que j’ai choisie.
At the end of this story, it gives you two options. I think you will figure out what option I chose.

Un vent froid de mars circulait alentour de Dallas, comme le docteur entrait dans une petite salle de l’hôpital où Diana Blessing était encore étourdie de son accouchement.


A cold March wind danced around the dead of night in Dallas as the doctor walked into the small hospital room of Diana Blessing. She was still groggy from surgery.

Son mari, David, tenait sa main pour les dernières nouvelles.

Her husband, David, held her hand as they braced themselves for the latest news.

Cet après-midi du 10 mars 1991, des complications forçaient Diana, enceinte de 24 semaines seulement, d’avoir d’urgence une césarienne pour délivrer leur 1ère fille : Dana Lu Blessing.
That afternoon of March 10, 1991, complications had forced Diana, only 24-weeks pregnant, to undergo an emergency Cesarean to deliver couple's new daughter, Dana Lu Blessing.

A 12 pouces de longueur et pesant seulement 1 lb 9oz, ils ont deviné qu’elle était prématurée.
At 12 inches long and weighing only one pound nine ounces, they already knew she was perilously premature.

Mais les mots du docteur tombaient comme des bombes.

Still, the doctor's soft words dropped like bombs.

"Je ne crois pas qu’elle va vivre", a-t-il dit le mieux possible.

"I don't think she's going to make it," he said, as kindly as he could.

Il n’y a que 10% de chances qu’elle passe la nuit, et même si par miracle elle survivait, son futur serait très difficile.

"There's only a 10-percent chance she will live through the night, and even then, if by some slim chance she does make it, her future could be a very cruel one"

Abasourdis mais croyants, David et Diana écoutaient ce que le docteur décrivait des problèmes dévastateurs si Dana survivait.


Numb with disbelief, David and Diana listened as the doctor described the devastating problems Dana would likely face if she survived.

Elle ne marchera jamais, ne parlera jamais, sera peut être aveugle et pourrait même avoir des complications cérébrales, mentales, etc…

She would never walk, she would never talk, she would probably be blind, and she would certainly be prone to other catastrophic conditions from cerebral palsy to complete mental retardation, and on and on.

Non, Non dit Diana.
"No! No!" was all Diana could say.

Elle et David ainsi que Justin, 5 ans, rêvaient d’avoir une fille et former une famille de 4 personnes.
She and David, with their 5-year-old son Dustin, had long dreamed of the day they would have a daughter to become a family of four.

Les heures passaient ainsi que leur rêve.
N
ow, within a matter of hours, that dream was slipping away

Après quelques jours, un nouveau problème pour Diana et David : le sous développement du système nerveux de Dana devenait très compliqué, ils ne pouvaient pas la caresser, l’embrasser, la toucher pour lui montrer leur affection, leur amour.


But as those first days passed, a new agony set in for David and Diana. Because Dana's underdeveloped nervous system was essentially 'raw', the lightest kiss or caress only intensified her discomfort, so they couldn't even cradle their tiny baby girl against their chests to offer the strength of their love.

Dana était couchée sous les lumières ultraviolettes avec ses tubes et ses fils. Ils priaient Dieu de surveiller leur petite fille.
All they could do, as Dana struggled alone beneath the ultraviolet light in the tangle of tubes and wires, was to pray that God would stay close to their precious little girl.

Dana devenait un peu plus forte à chaque instant.

There was never a moment when Dana suddenly grew stronger.


Les semaines passèrent, elle grossissait en poids et en force.
But as the weeks went by, she did slowly gain an ounce of weight here and an ounce of strength there.

A deux mois, les parents pouvaient tenir Dana dans leurs bras pour la 1ère fois.

At last, when Dana turned two months old. her parents were able to hold her in their arms for the very first time.


Et 2 mois plus tard, les docteurs commencèrent à croire à sa survivance. Dana est partie de l’hôpital pour la maison comme la mère avait prédit.

And two months later, though doctors continued to gently but grimly warn that her chances of surviving, much less living any kind of normal life, were next to zero, Dana went home from the hospital, just as her mother had predicted.

Cinq ans plus tard, Dana vivait comme une petite fille normale, avec beaucoup d’entrain, ayant les yeux gris.


Five years later, when Dana was a petite but feisty young girl with glittering gray eyes and an unquenchable zest for life.


Elle n’avait aucun signe de maladie mentale, de condition physique, sourde ou aveugle. Elle semblait une petite fille normale. Mais ce n’est pas la fin de l’histoire.
She showed no signs whatsoever of any mental or physical impairment. Simply, she was everything a little girl can be and more. But that happy ending is far from the end of her story.


Un certain après-midi, l’été de 1996, près de leur maison dans la ville de Irving au Texas, Dana était assise sur sa mère regardant la partie de balle de son frère Dustin.


One blistering afternoon in the summer of 1996 near her home in Irving, Texas, Dana was sitting in her mother's lap in the bleachers of a local ball park where her brother Dustin's baseball team was practicing.

Comme toujours, Dana parlait continuellement à sa mère et aux adultes assis quand elle sentit un silence. Entourant ses bras autour de sa mère, elle dit: "Sens-tu cela?
"

As always, Dana was chattering nonstop with her mother and several other adults sitting nearby when she suddenly fell silent. Hugging her arms across her chest, little Dana asked, "Do you smell that?"

Sentant l’air et reconnaissant un orage s’approcher, Diana lui dit: "Oui, je sens la pluie.
"

Smelling the air and detecting the approach of a thunderstorm, Diana replied, "Yes, it smells like rain."

Dana ferma ses yeux et redemanda:
"Sens-tu cela?"
Dana closed her eyes and again asked, "Do you smell that?"

Encore une fois, sa mère lui dit:
"Oui, je crois qu’il va pleuvoir."
Once again, her mother replied, "Yes, I think we're about to get wet. It smells like rain."

Dana secoua sa tête, tapant les épaules de sa mère avec ses petites mains et lui dit:
"Non, cela sent comme Lui."
Still caught in the moment, Dana shook her head, patted her thin shoulders with her small hands and loudly announced,
"No, it smells like Him.



“Cela sent comme Dieu quand tu poses ta tête sur sa poitrine.”

“It smells like God when you lay your head on His chest."


Diana pleurait et Dana sauta pour aller jouer avec les autres enfants.

Tears blurred Diana's eyes as Dana happily hopped down to play with the other children.

Avant que la pluie commence, les mots de sa fille confirmaient ce que Diana et les autres membres de la famille Blessing avaient espérés dans leur coeur.

Before the rains came, her daughter's words confirmed what Diana and all the members of the extended Blessing family had known, at least in their hearts, all along.

Pendant de longues journées et nuits des premiers mois de sa vie, quand ils ne pouvaient pas la toucher, Dieu tenait Dana contre lui et c’est cette senteur qu’elle reconnaissait.

During those long days and nights of her first two months of her life, when her nerves were too sensitive for them to touch her, God was holding Dana on His chest and it is His loving scent that she remembers so well.

“Je peux faire toutes les choses en Son nom qui me donne la force”

"I can do all things in Him who strengthens me."


Ce matin quand la porte du ciel s’est ouverte, Dieu m’a demandé:”Mon enfant, quel était ton meilleur vœux pour aujourd’hui?”
J’ai répondu: “ Dieu, prends soin de ceux et celles qui ont lu ce message, leur famille et leur amis et amies. Ils ont droit à ton amour comme moi je les aime.


L’amour de Dieu est comme un océan dont tu vois le commencement mais non la fin.



Moi: "Tu m'as serrée quand j'étais petite, Dieu?"

Dieu: "Je te serre toujours."

jeudi 9 avril 2009

Il paraît que c'est Pâques...

Oeufs en chocolat, lapinous, printemps qui revient !! J'aime bien la période de Pâques.

Ce que je préfère c'est ces poules en chocolat avec un ruban autour du cou et fourrées avec des œufs liqueur qu'on trouve dans les supermarchés.



Mais au-delà de ces petites joies de saison, une autre me remplit, en ce moment. Pâques c'est la crucifixion de Jésus, le Fils de Dieu... et sa ... résurrection.
Sa résurrection !! Il est revenu à la vie. Il est revenu à la vie et a scellé sa Nouvelle Alliance avec l'humanité: quoi que tu fasses, d'où que tu viennes, si tu l'acceptes dans ta vie comme le seul et unique, Il te lavera de toutes tes erreurs passées.Il l'a promis. Il est mort pour ça. Profond mystère que celui de la grâce de Dieu.

Alors, Seigneur Jésus. A toi qui t'es laissé clouer sur une croix pour moi, toi qui as fait pour moi ce que personne n'a jamais fait, reçois ma reconnaissance pour ce cadeau merveilleux: le pardon de mes péchés. Merci pour la croix, Jésus.


15.24
Ils le crucifièrent, et se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort pour savoir ce que chacun aurait.
15.25
C'était la troisième heure, quand ils le crucifièrent.
15.26
L'inscription indiquant le sujet de sa condamnation portait ces mots: Le roi des Juifs.
15.27
Ils crucifièrent avec lui deux brigands, l'un à sa droite, et l'autre à sa gauche.
15.28
Ainsi fut accompli ce que dit l'Écriture: Il a été mis au nombre des malfaiteurs.
15.29
Les passants l'injuriaient, et secouaient la tête, en disant: Hé! toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours,
15.30
sauve-toi toi-même, en descendant de la croix!
15.31
Les principaux sacrificateurs aussi, avec les scribes, se moquaient entre eux, et disaient: Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même!
15.32
Que le Christ, le roi d'Israël, descende maintenant de la croix, afin que nous voyions et que nous croyions! Ceux qui étaient crucifiés avec lui l'insultaient aussi.
15.33
La sixième heure étant venue, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure.
15.34
Et à la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Éloï, Éloï, lama sabachthani? ce qui signifie: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?
15.35
Quelques-uns de ceux qui étaient là, l'ayant entendu, dirent: Voici, il appelle Élie.
15.36
Et l'un d'eux courut remplir une éponge de vinaigre, et, l'ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire, en disant: Laissez, voyons si Élie viendra le descendre.
15.37
Mais Jésus, ayant poussé un grand cri, expira.
15.38
Le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas.
15.39
Le centenier, qui était en face de Jésus, voyant qu'il avait expiré de la sorte, dit: Assurément, cet homme était Fils de Dieu.
La Bible, Evangile de Marc chapitre 15 versets 24 à 39.


Passe une bonne fête de Pâques, visiteur. Et n'oublie pas l'essentiel.



jeudi 2 avril 2009

C'est la saison des jacinthes

Le mois dernier, en tombant par hasard devant un fleuriste, mon adorable mari m'a offert un pot avec 3 bulbes de jacinthes. Je les ai posées sur la table du salon et à force de temps et d'arrosage 3 belles fleurs mauves ont poussé. Ca sentait bon depuis l'entrée !

Mais à peine quelques jours plus tard les fleurs ont commencé à se flétrir. Alors j'ai essayé d'arroser plus, d'arroser moins, rien à faire, elles séchaient lamentablement. Terminé les jacinthes :)


Et là, contre toute attente !! Des petites fleurs toutes blanches ont poussé en-dessous des anciennes fleurs violettes. Des petites fleurs inattendues et belles comme tout.

Ca m'a fait penser à Dieu, qui est capable de créer tout à partir de rien. Ce Dieu qui à partir de poussière a créé un être humain.

Ca m'a fait penser à Dieu, qui est capable de faire bien mieux que ce que l'on attend ou même qu'on imagine. Ce Dieu qui par le sacrifice de son Fils unique, a montré toute la force de son amour pour l'humanité. Qui aurait crû que quicquonque reçoit ce Jésus qui fut cloué à la croix ouvre par là-même la porte de son coeur au Dieu éternel. Pour une relation éternelle.

"Voici, je fais toutes choses nouvelles." (La Bible, Apocalypse 21, 5)

Je ne suis pas experte en jardinage, tu sais (la preuve les jacinthes violettes n'ont pas tenu longtemps).

Mais je sais que quelles que soient les fleurs fanées de ta vie, Dieu peut, et veut, faire repousser par-dessus des choses dont tu ne soupçonnes même pas l'existence. Ce que tu croyais mort peut reprendre vie dans le nom de Jésus.


Alors, abandonne-toi à Lui. Laisse-lui tes peurs, tes doutes, difficultés familiales, dépression, tristesses ou maladies. Abandonne-toi à Lui et laisse-le faire pousser les fleurs de Sa consolation, de Sa rédemption, de Son pardon.

Laisse-le entrer dans ta vie. Laisse-le guérir ton coeur, laisse-le transformer ta vision des choses. Laisse-le planter la foi de Dieu.

Je t'invite à faire cette prière dans ton coeur. Attends-toi Lui... et tu verras s'Il ne répond pas.

"Seigneur. Tu connais ma vie. Tu connais mon parcours et mes souffrances. S'il y a quelqu'un qui puisse changer cela, ce ne peut être que le Dieu de l'univers. Je reconnais que je suis dans l'erreur en essayant de faire par moi-même au lieu de te laisser les rennes de ma vie. Je te demande pardon pour toutes les erreurs que j'ai faites jusqu'à maintenant. J'accepte que Jésus est Dieu, le Christ, qui s'est donné à la croix pour que je puisse être pardonné.
Oui, je le crois.
Viens dans ma vie Seigneur. Tu n'as pas peur des fleurs fânées. Tu feras naître des pousses d'espérance. Et bien plus. Je le crois dans le nom de Jésus.

Amen."

"A celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut réaliser au-delà de ce que nous demandons ou même pensons". (Ephésiens 3,20)