lundi 16 février 2009

Ton petit âne

Lorsqu'il approcha de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne appelée montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples, en disant: Allez au village qui est en face; quand vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s'est jamais assis; détachez-le, et amenez-le. Si quelqu'un vous demande: Pourquoi le détachez-vous? vous lui répondrez: Le Seigneur en a besoin.

Ceux qui étaient envoyés allèrent, et trouvèrent les choses comme Jésus leur avait dit.
Comme ils détachaient l'ânon, ses maîtres leur dirent: Pourquoi détachez-vous l'ânon? Ils répondirent: Le Seigneur en a besoin.

Et ils amenèrent à Jésus l'ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et firent monter Jésus.

Quand il fut en marche, les gens étendirent leurs vêtements sur le chemin.

Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu'ils avaient vus.

La Bible, Evangile de Luc, Chapitre 19 versets 29-37


Un petit âne pour le Roi des Rois !!

Je voudrais être ton petit âne Jésus mon Roi
Ton petit âne rien qu'à Toi
Te porter dans mon corps et dans mon cœur
Sentir Ta main posée sur moi
Et frémir au son de Ta voix
Sourire à l'idée que rien en moi
N'est précieux sinon Toi
N'est précieux sinon Toi



Images libres & gratuites: photo-libre.net

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Bonjour, étonnant blog sur une passion originale, bien trop loin de moi ! Si elle t'inspire de la poésie, c'est merveilleux.
Bonne route !
Si tu veux voir mes écrits, google t'indiquera le chemin, tiens !
touslesjoursplusephemere